Jeudi 23 Juin 2011

Cliquer pour agrandir Bravo GOULVEN !
2085 Kms en 46 jours pour promouvoir le don du sang, nous ne pouvons que tirer notre chapeau. Nous espérons que ce périple portera ses fruits.
Revenons sur cette dernière étape. Partis de Landéda à 7h00 Goulven et ses douze accompagnateurs ont parcourus les 35 derniers Kms dans la journée tantôt sous le soleil, tantôt sous la pluie, mais toujours le soleil et la bonne humeur dans l'équipe. Le circuit est très vallonné, il faut monter, descendre, franchir des escaliers, pas toujours très simple et fatigant quand comme Goulven on a déjà plus de 2000 Kms au compteur, ou l'équipe de Landéda les 40 Kms de la veille. Mais ce n'est pas grave, on se soutient et à 18h10 on arrive à Portsall. Quelques amis sont là et attendent le héros. Goulven, frais comme au départ, parle avec chacun, répond aux journalistes, pose pour les photos, refait une petite marche arrière quand enfin le bagad est près pour accompagner son arrivée au son des cornemuses. Un petit tour à l'intérieur, André Bréchard remet à notre sportif la médaille départementale pour le don du sang. Un petit jus de fruits et quelques gâteaux offert par la municipalité de Ploudalmézeau et tout le monde s'en va pour laisser Goulven se reposer enfin en famille, il le mérite bien. Mais Danielle ne quittera pas Portsall sans avoir fait quelques pas de gavotte avec Goulven. Et oui il a fait ses 2100 Kms en moins de 50 jours. BRAVO ! Et oui elles (Danielle et Elisabeth) ont fait avec Jean-Yves les 75 Kms qui menaient Goulven sur sa ligne de départ/arrivée. Bravo à vous trois et à Jean-François qui en a fait une grande partie mais a du vous quitter car d'autres obligations l'attendaient.
Chapeau bas les filles !
Félicitations à tout le monde et comme l'a dit André, espérons que les cailloux que Goulven a semé tout au long de sa route portent leurs fruits.
Bravo, et à bientôt pour de nouveaux défis,

Rose,

Mercredi 22 Juin 2011

7h00 : départ de Sainte-Marguerite pour Portsall, dernière étape !

18h05 : Goulven (souriant, en forme, très affuté) arrive au Port, avec le beau soleil de Portsall. Il est accompagné de sa charmante épouse Joëlle, des Marcheurs de Landéda et de 3 personnes de l’Amicale du Don du Sang dont une personne qui avait pris une Semaine de vacances pour pouvoir accompagner Goulven pendant 75Kms. Beaucoup de f élicitations pour Goulven. La Famille est présente (Clément, Elodie, Brigitte, Romain, Benoît etc.…….). Un apéro est organisé au port avec remise des récompenses pour Goulven et ’un joli bouquet de fleurs pour Joëlle.(d'après Romain et Benoît)

Cliquer pour agrandir 23h34 : Le Tro Breizh s'est achevé à 18h11 exactement (selon Goulven) avec les marcheurs de Landéda et de Ploudal accueillis par le bagad de Paria à l'Ancre an Eor. Plusieurs personnes l'attendaient : connaissances, membres des associations de don du Sang et de la marche, amis et famille. Puis, nous nous sommes tous réunis dans une salle de l'Ancre où Monsieur Bréchard (Président de l'UD 29) lui a remis la médaille du Don du Sang et un diplôme "Hommage de Reconnaissance " [voir photo] ... . Monsieur Bozoc (Président du Don du Sang de Ploudalmézeau) m'a également offert une très belle plante exotique. Ensuite, après le pot de l'amitié, chacun a repris le chemin du retour. Brigitte, Romain, Elodie, Benoît et Clément ont ramené Goulven à la maison tout en klaxonnant dans le quartier et, après une bonne douche, il a dîné et depuis belle lurette il est dans les bras de Morphée. (Joëlle)

Mardi 21 Juin 2011

Cliquer pour agrandir 06h30 : ce matin, j'ai conduit au Corréjou 4 marcheurs bien décidés pour accompagner Goulven sur cette journée (et la suivante). Le temps était sec et lourd, nous espérons que la pluie va les oublier. Tous les 5 ont pris le départ du Corréjou à 6h30 dans la bonne humeur. Direction Paluden pour le pique nique de midi puis Landéda où ils sont attendus à 14h30 par les enfants avant l'arrivée de l'étape à 18h00 au camping des Abers. D'autres marcheurs devraient rejoindre le groupe dans la journée. Bonne route à eux !
Rose LE GUEN, Secrétaire de l'amicale des donneurs de sang de Landéda.

13h27, ils marchent sous le soleil. Merci Madame Météo. (Rose)

L'avant dernière étape de Goulven
 
Parti à 6h30 du Corréjou, Goulven s'est laissé entraîner par Danielle et Elisabeth. Avec Jean-Yves et Jean-François, il avait bien du mal à retenir ces dames pleines d'énergie. Tant et si bien qu'ils ont fait quelques kilomètres supplémentaires pour admirer le paysage et arriver à Paluden avec seulement 1h15 d'avance sur le  programme.
 
Accueillis à Paluden dans les locaux du club nautique, ils ont apprécié cette pose déjeuner (pique-nique) organisée par l'amicale des donneurs de sang de Lannilis.
Repartis peu après 13h00, le groupe s'était étoffé de quelques marcheurs de Lannilis et Landéda.
 
A la salle polyvalente de Landéda les enfants de cycle 3 des écoles attendaient Goulven et ses accompagnateurs. Pour le recevoir, André Bréchard, président de l'union départementale des amicales pour le don du sang, avait fait le déplacement de son sud Finistère ; ainsi que les présidents des amicales de Landerneau et Ploudalmézeau. Pendant plus d'une heure, Goulven a répondu aux questions des enfants.
Puis ils sont repartis tous ensemble pour achever cette étape au camping des Abers où Monsieur Le Cuff et la municipalité de Landéda ont chaleureusement accueilli tout le monde.
Monsieur Christian Treguer, Maire de Landéda, a remis à Goulven le blason de la commune.
Pas fatigué par les 2000 Kms déjà effectués Goulven était le premier à lancer quelques pas de danse au son des bombardes, cornemuse, violon et/ou accordéon.
 
La soirée s'est terminée dans la bonne humeur autour d'un barbecue à la maison. Jean-François et Joël ont chanté, quant à André Bréchard, il a bien amusé tout le monde avec ses histoires.
Pour être certaines de pourvoir démarrer à l'heure, Elisabeth et Danielle sont restées coucher à la maison : c'est vers 23h00 que l'on a pu photographier Goulven et ses dames allant se coucher chacun avec sa peluche.
 
Ce matin à 6h00, [le lendemain, NDLR] tout le monde était debout et plein d'énergie. Dès le petit déjeuner les éclats de rire sont bien partis. Rejoint par une équipe de marcheurs de Ploudalmézeau le départ de cette dernière étape a été donné à 7h00 de sainte Marguerite.
 
Merci à Goulven et à tous ceux qui ont répondu présent hier pour cette magnifique journée.
 
A ce soir à Portsall
 
Rose,

Lundi 20 Juin 2011

A partir de Corejou, Emmanuël va à la rencontre de son père. Goulven, joint au téléphone, chante. Le temps s'éclaircit. Des Portsallais ont appelé pour connaître son heure d'arrivée mercredi, ils prévoient de l'accompagner sur les derniers kilomètres. D'ici là, il y aura Landéda qui promet d'être festif. L'arrivée est proche et Goulven ne faiblit pas. Il a fait un détour par Guissény pour se réchauffer dans un bar : comme souvent, il n'a pas eu à régler sa consommation. Par solidarité avec lui et avec la cause qu'il défend.

Ce soir, il est hébergé à la Grève Blanche par son copain René venu le chercher à Plouguerneau.

Dimanche 19 Juin 2011

Moguériec, dimanche midi : avec sa soeur Jeannine et son beau-frère Jeannot, nous avons pique-niqué (parapluie) avec lui dimanche midi à Moguériec (joli petit port que je ne connaissais pas) .(Joëlle)

Il va parcourir 57 km au lieu des 49 prévus pour dormir à Goulven. "Goulven dort à Goulven !", me dit-il au téléphone. Dans un coin tranquille, à l'abri, sous les arbres. Il pleut encore davantage dans le Finistère que dans les Côtes d'Armor. Ses orteils, déjà bien mal en point, dans ses chaussures trempées, le font de plus en plus souffrir.

Samedi 18 Juin 2011

Un article concernant Goulven sur Ouest-France de Saint-Michel-En-Grève.

Nous avons rejoint l'Ancien hier après-midi et l'avons quitté ce matin, les collègues ont ramassé des bigorneaux à Saint-Samson (Plougasnou), tout le monde était content. Avec Mado, Marie-Françoise, Françoise, Pierre et René nous sommes allés à la rencontre de Goulven hier après-midi pour son étape au Dourduff sur Mer. Je suis donc leur porte-parole. Il était heureux de retrouver ses copains, toujours en forme malgré le temps maussade, prêt à danser et à chanter, plus loquace que d'habitude, content de retrouver son Finistère et de voir le bout de son périple. Après les retrouvailles, nous nous sommes installés au gîte "La Maison de Kerdiès" à Plougasnou. Nous pensons qu'il a fort apprécié une bonne douche (ce n'était pas du luxe), un bon repas et un bon lit pour le repos. Après un petit déjeûner copieux, René l'a redescendu au Port du Dourduff pour repartir vers Château Kernevez et après quelques kilomètres il se sont dit "Kénavo". (Joëlle)

Vers 18h, ce Samedi, Laurent et moi avons rejoint Goulven à St Pol de Léon, on a dû marcher 2 km avec lui jusqu'au Camping Ar Kléguer. On a lui avait réservé un espace sur notre emplacement et on lui a monté sa tente le temps qu'il prenne sa douche ! On lui a laissé une salade de riz, du pâté naff naff, quelques bananes, et Laurent et moi sommes partis au centre-ville de St Pol. (Sophie)

Vendredi 17 Juin 2011

Ouest-France de Landéda appelle à préparer la venue de Goulven le 21.

Sauvé par son sac

Ce matin, Goulven parcourt les hautes falaises de Saint-Jean-Du-Doigt sous une forte tempête. Le chemin est boueux. Soudain, dans une descente, il glisse, tombe sur le dos et est emporté sur 15 mètres vers les rochers. Heureusement, son sac se coince entre deux roches, stoppant sa chûte. Il a les coudes égratignés. Le sac est un peu déchiré...

 

Jeudi 16 Juin 2011

Cliquer pour agrandir Lever 6 heures. Il vente et il pleut. Pendant une demi-heure, Goulven prépare méthodiquement son sac. Un peu avant 7 heures, du ciel bleu apparaît. L'athlète est prêt. Nous procédons à la pesée : l'homme 71,2 kg (poids stabilisé), le sac 15,5 kg. Et le voilà parti vers Le Yaudet, Locquémeau, Saint-Michel-en-Grève, ... Il a rendez-vous à midi avec l'Amicale de Plestin avec qui il doit partager le pique-nique. Pendant ce temps-là, Joëlle retourne dans ses foyers après avoir approvisionné son marcheur de fruits secs et de linge propre. Que deviendrait-il sans cette intendante discrète, efficace et aimable ?

J'ai eu la chance et l'honneur de partager quelques heures avec Goulven, aujourd'hui 16 juin.
A St Michel en Grève, après une rencontre avec un journaliste local (OF et Le Trégor) nous avons pris notre petit repas sous un abri bus car la pluie tombait fort. Goulven a semblé apprécier la salade de riz au thon et surtout les framboises au fromage blanc, ramassées 1 h avant.
Si de St Michel, on aperçoit Plestin Les Grèves, à 5 km par la route côtière, il n'en est pas de même par le GR. En effet, le GR 34 passe par monts et par vaux, soit 11 Km au moins, 4 h de marche. Je peux assurer que Goulven respecte scrupuleusement le parcours et en fait parfois plus, mauvaise direction par exemple.
Et aussi pour un peu  de réconfort. Ainsi, nous avons effectué un petit détour, sur les hauteur de Tréduder, pour prendre le café chez notre amie Sylvie, qui intervient dans les écoles pour parler du sang et du don de sang.
Je n'ai pas vu le temps passer, mais du côté de Plestin, mes jambes ont commencé à donner des signes de fatigue, par manque d'entrainement. C'est avec beaucoup de regrets que j'ai quitté Goulven (j'ai d'autres engagements pour la soirée). Lui était heureux de retrouver son cher Finistère.
J'ai rencontré un homme de défis, pour de nobles causes, ayant des qualités physiques et morales hors du commun, désintéressé, chapeau bas Monsieur GOULVEN.
Son action ne peut qu'être motivante pour nous bénévoles d'associations.
Merci Goulven, bon courage et à bientôt peut être.

Dominique LE LOUET
Président Association

Mercredi 15 Juin 2011

En route pour Lannion ...
09h20
: il arrive à Saint-Sauveur à l’Ile Grande. Le temps est gris (15°) avec pas mal de vent (20Km/h). Cela va être une étape rapide. Il pense arriver vers 16h. (Yves)
12h30 : il est ralenti à Trébeurden par l'ex-maire, originaire de Landunvez. La boulangerie étant fermée, il se rend dans un bar voisin. La patronne lui offre ses sandwichs. Beau geste !
17h10 : il est à Loguivy-les-Lannion. Il fait beau. Heureusement, car cela lui permet d'étendre sa tente pour qu'elle sèche. Joëlle est là et nous sommes d'accord : il se dégage de Goulven une odeur très forte pour ne pas dire pestilentielle : la douche sera salutaire à notre fennec. Cliquer pour agrandir Jusqu'à minuit, on profite des anecdotes de notre marcheur. Hier soir, alors qu'il était presque endormi, vers 23 heures, il fut brutalement dérangé par le passage de deux moto-cross pétaradantes qui frôlèrent sa tente.

Mardi 14 Juin 2011

Ce matin, avant 9 heures, le périple de Goulven a été relaté sur les ondes de la radio locale VARIATION ! Un article de Marie-Christine Pellen (correspondante à Ploudalmézeau) est aussi en page Bretagne de Ouest-France. Cliquer pour agrandir

18h30 : nous joignons Goulven au téléphone. Il a dépassé Landrellec - l'étape prévue - de 45 minutes et s'apprête à installer sa tente dans la campagne. Il est émerveillé par la côte de Granit Rose ! Il a été impressionné par les antennes de Pleumeur Bodou.
Hier, les marcheurs se pressaient sur le sentier. Il s'en étonna.
"Pourquoi êtes-vous si nombreux, demanda-t-il ? Où va l'économie si plus personne ne travaille ! "
"Savez-vous quel jour on est Monsieur ?"
"Lundi, répondit-il"
"Oui, mais c'est le lundi de Pentecôte qui est férié ! Comment vous appelez-vous ?"
"Goulven [prononcer Goulvène] !"
"Goulven comment ?"
"Goulven Pasnet !"
"On peut dire que vous, vous portez bien votre nom, vous n'êtes pas net !!!"
Goulven sème le rire au fil de ses pas. Gageons qu'ils sont nombreux ceux qui garderont longtemps en leur mémoire son image faite d'humour et d'enthousiasme, l'image de ce vagabond heureux d'accomplir l'exploit qu'il avait projeté ... pour une cause humanitaire !
Il me demande où il pourra trouver du pain demain matin. Hier, rien n'était ouvert, et pour cause. A chaque étape, c'est son souci : où trouver son pain quotidien ? Panem nostrum quotidianum da nobis hodie...
(Pascal)

Lundi 13 Juin 2011

L'étape s'est bien passée en direction de Buguélès. Peu de nouvelles de lui car, comme l'écrit Joëlle : "Comme d'habitude, il n'a plus de batterie, et pourtant combien de fois lui ai-je répété de la recharger : quelle tête de mûle !". Heureusement, grâce à ses rencontres, il arrive à donner quelques nouvelles pour réconforter son épouse.

Dimanche 12 Juin 2011

Direction Le Québo près de Pleubian : il fait 12° et il pleut.

Samedi 11 Juin 2011

Cliquer pour agrandir Goulven est arrivé à Paimpol vers 18h30. Le temps était beau mais frais. Anne et moi l'avons accompagné sur plus d'un kilomètre. Les nombreux touristes qui se désaltéraient sur les terrasses de café le dévisageaient avec étonnement et sourire ou méfiance. Il entra dans une boulangerie pour acheter deux baguettes et deux pains au chocolat et reçut les encouragements de la boulangère. Puis, il prit un pot avec nous. Nous étions frigorifiés, lui non. Il nous parla passionnément de son voyage, de ses rencontres...
Il nous raconta avoir réveillé une vipère qui faisait la sieste au milieu du sentier en lui marchant dessus : grâce à un de ses bâtons, il put éviter la piqure. Il nous parla de ce matin où, ayant dormi à la belle étoile en s'enveloppant dans son sac de couchage en boule, il a été réveillé par des tapotements sur son corps : sortant la tête, il aperçut une ribambelle de lapins qui jouaient sur lui. Un autre matin, alors qu'il dormait dans sa tente placée au milieu du sentier, il fut réveillé par un aboiement sourd. Il sortit la tête de la toile et se retrouva nez à nez avec un chevreuilI qui, surpris, bondit au-dessus de la tente. Il vanta le GR34 en Côtes d'Armor très bien signalé, ce qui n'est pas le cas en Ille-et-Vilaine où il dut plusieurs fois rebrousser chemin à cause d'indications erronnées. Il avoua avoir un peu souffert physiquement la première semaine de son escapade, mais aujourd'hui il ne ressent plus la fatigue, malgré des passages difficiles comme autour des falaises de Plouha.
Deux heures plus tard, 20h42, il reprit sa route à la recherche d'un endroit propice à son campement, son sac de 17 kg sur le dos. Dans quatre jours, nous nous reverrons à Lannion. (Anne et Pascal)

Vendredi 10 Juin 2011

Voici un petit résumé de cet accueil à Binic de Goulven Elegouet, le marcheur du Don du Sang, qui a déjà fait à ce jour plus de 1500 km sur son Tour de Bretagne à pied, en un peu plus d'un mois, sans s'arrêter ni Dimanche ni Fête, afin de réaliser son pari de faire un tour complet de la Bretagne par les sentiers de Grande Randonnée, au plus près de la côte, en 45 jours.
Cliquer pour agrandirCe soir, Binic a accueilli ce sportif accompli, originaire de Ploudalmézeau, et qui a déjà fait à un bon niveau du vélo, de la course à pied sur longues distances - dont des épreuves sur 24 h - avant d'en venir à la marche rapide avec des bâtons, sur les parcours les plus accidentés que lui permettait la Bretagne. Et c'est son intime conviction qu'il fallait faire un exploit pour attirer l'attention des gens sur l'importance du Don du Sang, qui lui a fait concevoir ce projet du courage et de l'abnégation, ce pari pour une bonne cause. Et à 64 ans, il s'est lancé dans l'aventure.
Quelle générosité !
Il était parti ce matin à 6h30 de Planguenoual pour rallier Binic par le sentier des douaniers (48 km) et espérait arriver au but vers 18h00, mais il a dû sacrifier à l'esprit de famille, car une délégation finistérienne - dont sa belle-soeur - l'attendait à Plérin pour un pique-nique improvisé. Cliquer pour agrandir Cela a un peu décalé son tableau de marche, si bien qu'il n'est arrivé que peu avant 19h00 au bord du bassin, où l'attendait stoïquement - il s'était mis à pleuvoir - une délégation de la Mairie, conduite par Florence Berthelot, le Dr Guillard, Médecin de l'EFS - St Brieuc responsable des collectes dans le Département, et un groupe de 20 bénévoles de l'Amicale des Donneurs de Sang venus lui témoigner leur admiration et lui prodiguer leurs encouragements.
Il n'arrivait pas seul, car deux groupes de Binicais étaient partis à sa rencontre sur le sentier des douaniers, l'un de 9 personnes plus aguerries l'attendait aux Rosaires, l'autre de 14 personnes, sur les hauteurs de Pordic. La Mairie de Binic et l'Amicale du Don avaient tenu à lui offrir, ainsi qu'à ses accompagnateurs, le verre de l'amitié, au cours d'une petite cérémonie chaleureuse et sans façon dans le hall de la Mairie, où lui furent remis des souvenirs de son passage à Binic, sous les applaudissement de la quarantaine de personnes venues l'encourager. Il était ensuite accueilli chez Annick, l'une des bénévoles du Don, pour une nuit réparatrice, qui lui permettrait de repartir le lendemain dès 6h du matin, destination Paimpol, plus de 50 km d'un sentier aux montées aussi sévères que ses descentes. Cliquer pour agrandir Son périple se termine dans une dizaine de jours - retour au point de départ - et Goulven aura marqué toutes les personnes qu'il a rencontrées par sa simplicité, sa modestie et sa force de caractère.
Une belle leçon de vie pour beaucoup de celles-ci, qui espèrent bien qu'il reviendra sur les lieux qu'il a aimé, pour l'entendre parler de ce périple en forme d'offrande au Don du Sang, et de la force qu'il y a puisée. "Bravo et Kénavo, Goulven, nous avons été heureux de te saluer et de t'applaudir ! Porte toi bien jusqu'au bout ! Et merci pour tout ce que tu as fait pour populariser le Don du Sang." Voilà ce que chacun de nous pensions au moment de se séparer, ce soir, sur le Quai de Courcy.
Bonne soirée, cordialement, Gérard Drevet,
Amicale pour la Promotion du Don du sang en Sud-Goélo.

Etape de Goulven vers Binic

Nous avons rejoint Goulven ce midi en bas de Saint-Brieuc au Pont Tournant du Légué au moment précis où se terminait son guide du routard.
Joëlle nous avait donné le suivant ainsi que des vêtements... (Félicitations pour l'intendance de sa moitié).
Pendant le pique-nique Goulven nous a raconté (comme il sait le faire) ses aventures.
Nous l'avons accompagné pendant 6 ou 7 Kms jusqu'à la rencontre d'un groupe de randonneurs de Binic qui ont pris le relais.
Il était attendu ce soir pour une réception avec la municipalité et l'association des donneurs de sang.
Elodie a donné son sang pour la 1ère fois le 20 Mai à Plouguin convaincue par la bonne cause de son tonton!!!
(Elo, Fanch et Brig)
---> voir photos du 10 Juin

Arrivée d'étape de Goulven, sur la commune de PLANGUENOUAL


Jeudi 9 Juin, à 18heures45, sur la commune de PLANGUENOUAL, l'Association des Donneurs de Sang Bénévoles de la côte de Penthièvre, accueillait au son du biniou, l'arrivée d'étape de Goulven, ELEGOËT, en présence de Monsieur Daniel NABUCET, Maire de la commune, de son épouse, petits enfants et de la presse locale "Télégramme - Ouest-france" Après la traditionnelle séance de photos et la remise, à Goulven, d'un trophée de la Fédération Française des Donneurs de Sang Bénévoles par le Président de l'assocition, deux joueurs de cornemuse du cercle celtique "Fleur d'Aulne" de SAINT ALBAN animaient de leurs aubades le vin d'honneur.
A la suite de cette sympathique manifestation, Goulven prenait la direction de PLENEUF VAL ANDRE "en voiture cette fois" pour rejoindre son lieu d'hébergement .
Ce matin aux environs de 6heures 30, notre ami quittait Jospinet en direction de BINIC.
Courage Goulven !! PORTSALL n'est plus très loin........ Cordialement.
(Les Membres de l'ADSB Côte de Penthièvre)
---> voir photos du 9 Juin

Mercredi 08 Juin 2011

Sur le site de Planguenoual, on trouve cette annonce :
UNION DES ASSOCIATIONS DES DONNEURS DE SANG BENEVOLES DES COTES D'ARMOR
Le Portsallais Goulven Élégoët s'est lancé un nouveau défi : effectuer un tour de Bretagne à la marche nordique, soit 2.100 km en 50 étapes, avec pour objectif la promotion du don de sang. À l'approche des vacances, les besoins en sang sont de plus en plus pressants. Goulven Élégoët s'est mis en tête de parcourir la Bretagne par les GR 34 et 39 afin de sensibiliser le public mais aussi de le rassurer. Son arrivée à JOSPINET est prévue pour le jeudi 9 juin aux environs de 19h. Les membres de l'Association ainsi que des musiciens du cercle celtique "Fleur d'Aulne" l'y accueilleront.

Mardi 07 Juin 2011

14h35 : Goulven approche de Saint-Jacut-de-la-Mer, il est dans les Côtes d'Armor. Il sait qu'on l'attend à Jospinet, Binic...
Le temps n'est pas beau, il y a de fréquentes averses. Il est en avance sur son parcours prévisonnel. On lui avait dit que 42 km par jour, soit un marathon, étaient une bonne performance : en fait, il fait une moyenne de 47 km/jour. Sur le plat, il avance à 6 km/heure mais, dit-il, dès qu'il y a des bosses, sa moyenne tombe à 4 km/heure. Mais il ne sent pas la fatigue malgré les 11 kg perdus depuis un mois. Il vient d'entendre parler de l'affaire DSK : coupé du monde, il ne suit pas ce qui se passe ailleurs, il est dans son monde, un monde où on avance pour le bien ...

Dimanche 05 Juin 2011

Ce matin, Goulven dort paisiblement dans sa tente, au milieu d'un bois, quand soudain éclate un orage : les éclairs fusent de toutes parts, illuminant les arbres. Sous le feu de ces projecteurs, il ramasse vite ses affaires et reprend la route.

Plus que quelques kilomètres…

Plus que quelques kilomètres
Et tu en auras fini
Avec ton nouveau défi

Plus que quelques kilomètres
Avant de rejoindre, sous les bravos,
L’ancre de l’Amoco

Plus que quelques kilomètres
A maintenir ton courage
Pour finir ton voyage

Plus que quelques kilomètres
Pour sabrer le champagne
De ton tour de Bretagne

Plus que quelques kilomètres
A marcher droit devant
Les cheveux dans le vent

Plus que quelques kilomètres
Avant de pouvoir t’asseoir
Pour écrire ton histoire

Plus que quelques kilomètres
Pour être le vainqueur
De cette marche du cœur

Plus que quelques kilomètres
Pour retrouver Joëlle
Sophie et Emmanuel

Plus que quelques kilomètres
Pour convaincre les bretons
De continuer les dons

Plus que quelques kilomètres
Pour un peu de repos
Pour soigner les bobos

Plus que quelques kilomètres
Pour rentrer au bercail
Sur ta terre de Portsall

Plus que quelques kilomètres
Pour retrouver les tiens
Courage à toi Goulven !

Thierry J., ton neveu

Samedi 04 Juin 2011

Cliquer pour agrandir Nous avons rejoint Goulven à Pontorson. Il nous attendait au bord du Couesnon, et avait pris soin de réserver une table de pique nique. Tout d'abord, nous avons procédé à la pesée de l'athlète, résultat 70 kg 400. Eh oui ! Tous ceux qui veulent maigrir, n'ont plus tellement le choix : abandonner le régime Dunkan et se joindre à Goulven à condition de porter un sac à dos de 17 kgs. (...)
Puis, ce fut le pique-nique au soleil. Nous avons passé un bon moment, Goulven était très heureux de son périple, était serein et avait retrouvé son humour habituel. Il nous a raconté les frayeurs de la nuit précédente, au cours de laquelle un chevreuil en pleine course a enjambé sa tente. Que de péripéties durant ce "road-movie". C'est vraiment dommage que son cahier n'ait pas été retrouvé !
Un thé plus tard, il était reparti dans la préparation de son sac. Etape laborieuse! Aucun problème concernant les éternels shorts jaunes, mais, il n'en fut pas de même pour les tee-shirts apportés par Joëlle. Que de soins apportés à sa moitié! Quelle abnégation! Bravo Joëlle! Un nouveau chapeau tout propre sur la tête (Merci aux "Roulottes des Korrigans") et voici notre randonneur parti vers le Mont St Michel.
Nous l'avons suivi un moment, mais son rythme étant plus soutenu que le nôtre, nous l'avons laissé poursuivre son chemin avec un petit pincement au cœur, car nous ne pourrons lui rendre visite dans les Côtes d'Armor, ni l’accueillir le 22 juin.
Bon courage Goulven et toutes nos félicitations pour cette volonté et cette énergie. (Anne Marie et Roger).

Jeudi 02 Juin 2011

Pont-Réan : le pont de l'Ascension de Goulven !!! Cliquer pour agrandir

Goulven est arrivé à Pont-Réan ce mercredi soir, accueilli par Joëlle et Sophie. "On a retrouvé papa à 21h à l'auberge du Pont Réan, on a été dîné, on s'est régalé, papa un peu hermétique était vraiment dans sa bulle, à cogiter son itinéraire du lendemain. Il a évoqué la perte de son carnet de bord toujours un peu dépité... Je suis contente de l'avoir vu, il est en forme! Réveil ce matin pour lui à 5h30, et en route pour Rennes, il appréhende la traversée de Rennes!"

Mercredi 01 Juin 2011

Cliquer pour agrandir 9h15 : ce matin, Goulven est en route vers Messac. Ce n'est pas vraiment sûr car le chemin est mal balisé. Normal, car le GR39 n'est pas encore homologué. Il y a les flèches rouges qu'il suit méthodiquement, mais manquent les indications de distance. Hier, il a fait 60 km ; surtout à travers bois en espérant ne pas recevoir de pommes de pin sur la tête, ce qui endommagerait son chargeur solaire : déjà que le réseau mobile a des défaillances dans ce secteur. Pendant 4 heures, il n'a vu personne, les maisons qu'il apercevait étaient vides. Pas de magasin pour se réapprovisionner : il a pu trouver à manger grâce à la gentillesse de personnes rencontrées qui le reconnaissait pour l'avoir vu dans le journal. Comme dans le seul bar trouvé sur sa route : chacun a voulu lui offrir un verre (il y avait peu de monde) ! Il s'inquiète de la traversée de Rennes : son chemin croise celui de Saint-Jacques de Compostelle et il a peur de se retrouver en Espagne... Il garde son humour et son moral d'enfer : l'avoir au téléphone est un vrai bonheur. (Pascal)

Mardi 31 Mai 2011

9h15 : Etape de ? Kms entre Redon et Rennes. Le paysage est agréable, calme. Le sentier randonnée longe « la Vilaine ». Le départ a eu lieu vers 7 h, le sentier est plat, mais très mal signalé. Goulven est en colère, un peu énervé après la DDE. (Yves)

Normalement, son parcours devrait être : Redon, Saint-Just, Messac, Saint-Malo-de-Phily, Saint-Senoux, Pléchâtel, Rennes, puis Betton, Vieux-Vy-sur-Couesnon, Chauvigné, Romazy, Antrain, Pleine-Fougères, Pontorson et le Mont-Saint-Michel ...

13h30 : Il est dans une forêt de pin, il marche, il marche. Hier soir, à 3 km de Redon, alors qu'il recevait une saucée, un peu perdu, il a frappé à la porte d'une maison : une dame originaire de Morlaix (donc finistérienne comme Goulven) lui a ouvert et offert le café. Elle lui a proposé de monter sa tente dans son jardin. Le moral est bon, il est dans les temps qu'il s'était fixés. (Pascal)

Lundi 30 Mai 2011

Étape de 40 kms normalement, mais le parcours était mal signalé, donc 14Kms en plus.
Sous la grosse pluie, il arrive à Redon vers 21h30. Il pose sa tente près de « la Vilaine ». Pour faire un gros Dodo. (Yves)

Dimanche 29 Mai 2011

Étape de 66 kms entre Le Tour du Parc et La Roche-Bernard. Arrivé à 18 h à la Roche-Bernard, il a été accueilli par les Donneurs de Sang. Une chambre l’attendait, ainsi que le repas du soir. Très bonne organisation. (Yves)

Un message du Dr Bruno Danic, directeur-adjoint de l'EFS Bretagne (Etablissement Français du Sang), voir en page d'accueil ...

Goulven est accueilli chaleureusement à La Roche-Bernard. Ci-joint un message de François GUYONVARCH.

Je vous adresse, en toute amitié, (avant photos et articles de presse à paraître), le message de bienvenue à La Roche-Bernard à notre ami qui se souviendra longtemps de l'accueil chaleureux qui lui a été réservé par une bande de copains dont un illustre guitariste amputé d'une jambe suite à un grave accident de voiture, qui, sauvé de justesse, avait perdu beaucoup de sang :

"Avec Goulven, aujourd'hui à La Roche-Bernard, dans une randonnée phénoménale,
"Nous voici réunis autour d'un trésor inestimable qui a pour nom "la santé idéale",
"Où chacun d'entre-nous peut affirmer, avec générosité, son choix mûrement réfléchi,
"Dans un magnifique élan de solidarité, pour que triomphe la vie,
"Donneurs de sang, donneurs de moelle osseuse, donneurs d'organes,
"Notre geste de charité, bénévole et anonyme, peut sauver une âme,
"En acceptant de devenir le donneur providentiel par qui l'espoir arrive,
"En respectant la noble et humble devise : "Fais qu'en mourant tu vives",
"Notre grande famille oeuvre inlassablement, dans la fraternité, avec éthique et dignité,
"Afin que des malades en attente de sang, de greffes et de transplantations recouvrent la santé,
"Tel est l'espoir que nous entretenons amicalement ensemble dans la paix et l'amitié,
"Comme aujourd'hui, dans la majestueuse ville de La Roche-Bernard, au coeur de la solidarité."
***********
Tour de Bretagne à la marche en faveur du don de sang
LA ROCHE-BERNARD 56, le dimanche 29 mai 2011
***********
François GUYONVARCH
Trésorier de l'Amicale des D.S.B. du Canton de La Roche-Bernard
Membre du C.A. de l'U.D. 56 des Donneurs de sang bénévoles
Rapporteur de la commission de contrôle des finances du Comité Régional des D.S.B. de Bretagne
Trésorier de FRANCE ADOT 56 (Dons d'Organes)

Samedi 28 Mai 2011

"Le 8 mai dernier, Mr Goulven Elegoët, est parti de Portsall dans le Finistère pour faire un tour de Bretagne à pied, afin de sensibiliser la population au DON DU SANG. Il longe la côte jusqu’à la Roche Bernard, pour remonter ensuite vers Rennes, puis le Mont St Michel et revenir au point de départ dans le Finistère vers la fin du mois de juin. Vendredi 27 mai, quelques membres de l’amicale de Sarzeau l’ont accueilli à Arzon, où il a fait une étape, muni de son sac à dos, car ce courageux randonneur transporte sa tente…. Le lendemain matin, il prenait la direction du Tour du Parc, après avoir passé la nuit dans un vrai lit, plus confortable que de dormir à la belle étoile…. Nous lui souhaitons BONNE ROUTE pour la suite….. et un grand merci pour le message qu’il souhaite transmettre." (voir photos Arzon)
Amicale des donneurs de sang bénévoles de la Presqu'Île de Rhuys (http://dondusangsarzeau.wordpress.com/)

Vendredi 27 Mai 2011

En route pour Arzon où un bon lit l'attend après un repas familial. Il devrait retrouver un téléphone réparé.

"Goulven est arrivé à 16h45 en forme, motivé et avec le sourire, accueilli par l'amicale des donneurs de Arzon ainsi que la journaliste du télégramme ! Aprés avoir refait son sac avec du linge propre, de la nourriture et un nouveau téléphone apporté par Joëlle, Goulven s'est dirigé vers la douche pour son plus grand plaisir et celui de son épouse. Nous avons ensuite soupé tous ensemble avant de lui cuire ses pâtes pour le lendemain. Nous l'avons laissé dans les bras de morphée vers 21h pour rejoindre Carquefou."
(de notre correspondant sur place Benoît Thomas)

Sur le site ledonneurdesangfinisterien.over-blog.com :
Malgré son agression récente sur l'une des étapes (Le Télégrame du 24 mai) motivé pour l'action promotion du don du sang, le Portsallais Goulven Élégoët, 64 ans, continue son nouveau défi: effectuer un tour de Bretagne à la marche nordique, soit 2.100 km en 50 étapes.
Un marathon par jour
C'est son 17e défi et aujourd'hui, il marche pour la deuxième année consécutive pour le don du sang (il donne lui-même quatre fois par an). Il était à Arzon vendredi pour sa vingtième étape. Il a passé la soirée au Moulin vert. Il a été accueilli sur place par Yolande Le Brazidec (vice-présidente et trésorière de l'Amicale des donneurs de sang de la presquîle de Rhuys) et Catherine Benard, secrétaire, ainsi que quelques membres de sa famille, dont Joëlle son épouse. Le lendemain, il devait rejoindre Le Tour- du-Parc. Son défi, faire un marathon (42 km) par jour avec un sac à dos de 15 kg. Sa spécialité sportive c'était plutôt le vélo ou la course de vitesse. En 1987, il avait d'ailleurs remporté le record de la course à pied en 24h. Cela fait de nombreux mois qu'il s'entraîne pour ce challenge. Il a déjà de l'avance sur son défi (plus d'une journée). Le soir, il dort la plupart du temps à la belle étoile et se lève vers 6h au lever du jour. Par son action, il lance un appel vers les jeunes mais aussi vers les plus âgés (on peut donner son sang jusqu'à 70 ans et pour le plasma jusqu'à 65 ans).

Mercredi 25 Mai 2011

En route pour Vannes où il est attendu.
11h39 : "J'espère vivement que vous retrouverez votre carnet. Bon courage pour la suite." lui écrit Odile Mabin (Le Télégramme) en joignant deux photos prises à Larmor Baden. Voir les photos.

 

Mardi 24 Mai 2011

Ce matin, Ouest-France traite l'affaire de Hennebont sur une demi-page en pages régionales ! Il semble que son téléphone est endommagé, il est donc difficile de le joindre. Joëlle pense faire le nécessaire ce weekend. Par contre, le téléphone de Joëlle ne cesse de sonner : plusieurs bénévoles des Amicales de Donneurs de Sang appellent pour lui dire qu'ils sont de tout coeur avec lui. "A l'instant, je viens d'avoir au téléphone Monsieur André Bréchard Président de l'Union Départementale Des Amicales pour le Don du Sang Bénévole du Finistère pour lui apporter son soutien , ses encouragements et aussi de la colère pour ces actes gratuits." [Ajoutons que demain on fêtera les Sophie et que la fête se souhaite la veille .. NDLR].

Cliquer pour agrandirCe soir, Goulven est arrivé à Larmor Baden. Il a reçu un accueil chaleureux de la part de l'Association de donneurs de sang de Brec'h et sa région, sur une plage de Larmor-Baden, près du camping, où il a posé sa tente. Le président Jean-Pierre Plunian et son épouse, le vice-président René Le Blay, des bénévoles de Baden, de Brec'h ou de Larmor-Baden lui ont préparé un pique-nique. Goulven est en pleine forme. Seules ombres au tableau : son téléphone ne fonctionne toujours pas (problème de cordon apparemment) et il n'a pas retrouvé son fameux cahier vert.

Lundi 23 Mai 2011

Cliquer pour agrandirNous étions sans nouvelles de Goulven depuis Samedi soir : son téléphone était en panne suite à une agression. A 8h00 dimanche matin, alors qu'il était à l'entrée d'Hennebont, il a été agressé par deux jeunes "en goguette" puant l'alcool. Ils en voulaient à son porte-monnaie mais il a réussi à les mettre en fuite grâce, en particulier, à ses bâtons. Tombé à terre, il s'est blessé aux mains. Ils lui ont quand même pris son topo-guide et son "cahier d'écolier" sur lequel, chaque soir, il couche ses impressions. Il est dépité et on le comprend. Les journaux locaux vont parler de ce cahier et on espère qu'on le retrouvera pour que Goulven continue de nous relater ses exploits. Sur le coup, Goulven n'a pas voulu porter plainte, il a continué sa marche : il a marché jusqu'à 22h30 et a largement dépassé la distance prévue. Ce matin, se rendant compte de la panne de son mobile, il l'a montré à une personne de passage : la carte sim avait bougé. Vers onze heures, il se trouvait près de La Trinité. Il est reparti de plus belle ! Quel courage ! Voir le TELEGRAMME et le OUEST-FRANCE du jour !!! A Locmariaquer, une commerçante lui a offert un nouveau carnet ...

Samedi 21 Mai 2011

Cliquer pour agrandir Quelques news du marcheur : hier, c'est sous un soleil radieux que nous avons quitté Portsall avec sa soeur Jeannine et son beau- frère Jeannot dans la matinée ; nous nous sommes arrêtés à Pont-Aven faire un peu de tourisme. Là, j'ai appelé Goulven pour lui demander où il se trouvait, nous l'avons donc rejoint au port de Brigneau. Toujours le même cinéma : son chargeur solaire. A Doëlan, nous sommes allés acheter de la colle néoprène à la coop maritime, et nous lui avons posé son chargeur au-dessus de son chapeau, étant donné qu'il est têtu comme une mule et qu'il ne veut pas de son chargeur normal. Il est arrivé à Doëlan à 17H3O , puis direction bar et une bonne pression car il avait très soif. Je lui ai ramené ce qu'il m'avait demandé en l'occurence la balance , il a perdu 7Kgs depuis son départ. Nous avons quitté Doëlan à 19H3O et lui reprenait la route vers le Pouldu, mais je ne sais pas où il s'est arrêté pour poser sa tente (Joëlle).

Cliquer pour agrandir Samedi 21 Mai, 12h30 : nous appelons Goulven. Il est dans le Morbihan. Le soleil brille : "Il bronze !". Allongé dans l'herbe, il déguste son pâté Hénaff avec du pain. Un hélicoptère le survole : il est repéré. Ce soir, il a rendez-vous à Lorient où des donneurs de sang l'attendent. Il nous demande si Lorient est plus vaste que Brest, il appréhende la traversée de la ville. Les kilomètres annoncés dans son projet se révèlent en-dessous de la réalité : il lui arrive de faire des détours pour se réapprovisonner. Un soir il a fait 4 km pour rejoindre un village : les commerces étaient fermés et ce sont 8 km qui se sont ajoutés à son trajet. Son moral est au beau fixe, il plaisante, nous rions ... Il a perdu 7 Kg depuis le départ mais pense que maintenant son poids va se stabiliser. Il a résolu son problème de batterie solaire: au lieu de la porter à la taille, il l'a collée sur son chapeau avec de la colle. Il nous dit craindre un court-jus sur la tête. Depuis qu'il est dans le Morbihan, le parcours est plus plat, il apprécie. Des randonneurs lui ont dit que, dans les Côtes d'Armor, ce serait proche de l'escalade tant les chemins sont escarpés. A la pointe de La Jument, il a mis plus de 3 heures pour faire 10 km (pour lui, c'est lent) ! Peu importe, il progresse avec passion et plaisir. Ses rencontres avec d'autres marcheurs cotoyés le ravissent. C'est un homme heureux que nous avons au bout du sans-fil et nous sommes heureux avec lui, heureux de le suivre, mais sans fatigue car c'est par la pensée ... (de Josée, Auguste, Anne et Pascal, réunis à Saint-Renan).

Vendredi 20 Mai 2011

Cliquer pour agrandir Durant la journée d’hier, il a croisé énormément de randonneurs qui l’ont reconnu grâce à son chapeau. Avec certains commentaires : « Vous avez votre photo Monsieur sur l’Ouest-France de Concarneau » ou« Bon courage Goulven ». Très sympas les randonneurs. A 19h, il s’est arrêté à une dégustation d’huîtres avec un petit coup de blanc, sympa. Fin de la randonnée à 20h sur la commune de Belon. Monter la tente près d’une petite église. Ce matin, après avoir bien dormi sous sa tente, il a été réveillé par un chien. Départ de la randonnée à 7h, direction la commune de Doëlan. Voir le parcours ci-joint (article de notre correspondant Yves).

Jeudi 19 Mai 2011

Hier, il y avait un manque de soleil pour le portable. Il a reçu du renfort avec Manu, qui a fait un bon bout de marche avec lui. Fin de la promenade (lol) à 17h30, suivie d’une bonne bière au port offerte par son fiston. Il a dormi chez l’habitant à Concarneau au Cabelou. Des gens très sympas, bénévoles pour le Don du Sang. Ce matin il a repris le sentier à 7h30, avec une météo agréable pour la randonnée. C’est une des plus longues étapes ( 50 km), direction Belon. Nous avons bien plaisanté ensemble. Ce sont les dernières nouvelles de 8h de ce matin. Nous recherchons un système pour que le portable se recharge tout en marchant, sans gêner la bonne marche de Goulven (article de notre correspondant Yves, photo prise à Cabellou).

Mercredi 18 Mai 2011

Cliquer pour agrandir "Mardi 17 mai, par un beau soleil, Goulven s'est présenté à l'entrée de Bénodet. Quelques bénévoles de l'Amicale du don du sang de Bénodet l'ont accompagné jusqu'au port, bientôt rejoints par une petite équipe de Saint-Evarzec. Devaient suivre un repas et une chambre offerts par les bénodettois. Le 18 au matin, Goulven est reparti pour Concarneau." (http://steinfosassociations.over-blog.com/)

Mardi 17 Mai 2011

Cliquer pour agrandir Hier soir, nous avons reçu les photos d'Anne-Marie et Roger et les avons mises en ligne. Belle image de notre randonneur sur la dune. Pochette autour du cou qui contient le téléphone mobile : il est toujours prêt à décrocher. Chaque matin, monsieur Météo, Yves, le renseigne sur le temps à venir. S'il avait eu le pied marin, Goulven aurait sûrement traversé l'atlantique. Il ne l'a pas : heureusement ! A midi il se trouvait à l'île Tudy en train de bronzer (selon notre correspondante). Ce soir, il est reçu par Anne-Marie et Jean-Yves de l'amicale du Don du Sang de Bénodet. Demain, en route pour Concarneau et, Jeudi, nous passerons les 500 km et le quart du parcours ! Enfin nous, Goulven surtout !

Lundi 16 Mai 2011

Accompagnée d'Anne-Marie (son amie de toujours) et Roger, Joëlle s'est rendue samedi en fin d'après-midi à la baie des Trépassés. Ils sont allés à la rencontre de Goulven à la pointe du Van (voir photos). Vers 17h30, Goulven est arrivé et, sans attendre, a pris la direction de la douche.D'après un certain témoignage, les mouettes ont cru un moment qu'une marée d'algues vertes envahissait le relais de la pointe du Van. Frais comme un gardon, Goulven a continué à marcher ... dans sa tête devant un bon dîner. "Il était dans son trip !". Et de 21h30 à 23h30, il a vidé son sac, rempli son sac, vidé son sac, rempli son sac ...

Vendredi 13 Mai 2011

"Rien de neuf dans la Presqu'île, il continue son chemin. Il y avait un article hier dans le Télégramme sur Crozon et aujourd'hui dans l'Ouest France sur Le Faou, en espérant que cela apporte quelque chose aux Amicales du Don du Sang. Ils sont très présents sur le circuit. Je le rejoins demain en fin d'après-midi à la Baie des Trépassés." (Joëlle)

18h40 : nous appelons Goulven :

Bonsoir Goulven, où es-tu ?
J'approche de la Pointe de la Jument. [il se met à chanter] La jument de Michaud a des petits poulains...
Tu es seul ?
Oui, oui ...
Ce n'est pas trop dur de marcher ?
Ici, ce n'est pas les monts d'Arrhée : çà monte, çà descend, çà grimpe à pic, il y a des trous et des cailloux, la mer en contrebas... Mais je n'ai pas mal aux jambes.
Que manges-tu ?
Le midi, ce qu'il y a dans mon sac, parfois un petit restaurant. J'ai 14 kg sur le dos. Au bord de la route, un gars m'a proposé une bouteille de rouge, je lui ai dit que 14 kilos c'était assez pour moi, pas la peine d'en rajouter.
Et ton linge ? Tu ne dois pas sentir bon ?
Hier le président des dons du sang et sa femme ont emporté mon linge sale pour le laver chez eux. Quelle solidarité ! C'est une sacrée aventure.
Et tu dors où ?
Mercredi, il paraît qu'on m'a réservé une place de camping à Concarneau ... Je ne t'entends plus.

La liaison est coupée. Goulven poursuit son chemin avec volonté, passion et bonne humeur.

Mercredi 11 Mai 2011

Ce mercredi soir, Goulven plante sa tente à kerloch la sortie de Camaret ; il s'est arrêté plus tôt ce soir car hier il a dormi comme un "clochard" a t-il-dit : il n'a pas monté sa tente et a dormi dans son sac de couchage, à la belle étoile. Ce matin, les cloches de l'abbaye de Landévennec ainsi que les petits lapins qui lui grattaient les pieds l'ont réveillé.
Aujourd'hui, France Bleu est passé l'interviewer ; ça doit passer sur les ondes jeudi matin à 6 H15, 7h15 et 8H15. Comme son épouse n'est pas trop "vache" avec lui, elle lui a réservé une chambre pour samedi soir à la Baie des Trépassés à la Pointe du Raz comme cela il pourra prendre une bonne douche.

Mardi 10 Mai 2011

Bonjour,
Des nouvelles de Goulven, en voici des toutes fraîches:
il est passé par ici, il repassera par là !
Il est un peu en avance sur l'itinéraire mais sait que plus loin ce sera dur, il a quitté LE FAOU à 16 h 00 pour approcher de la Presqu'île.
Je l'ai trouvé à la Mairie du Faou à 15 h 30. Il m'avait fait appeler par la secrétaire. Faute de téléphone solaire en bonne marche, nous n'avons pu nous contacter avant, mais devant la mairie il était déjà en conversation utile, avec la correspondante locale du TELEGRAMME. Nous avons discuté et pris quelques photos.
Revue de détail sur le parcours, les besoins en sang et un petit mot sur la prochaine collecte du FAOU qui aura lieu le 30 juin prochain.
Amicalement,
Bernard LE LOUS ( Message du 10/05/11 16:56)

Voir les photos envoyées par Bernard !

Dimanche 8 Mai 2011

Après 52 km parcourus dans le vent et le soleil (?) le long de la côte nord du Finistère, Goulven plante sa tente à la Pointe Saint-Mathieu. Il est parti à 6h30 le matin accompagné de marcheurs de son club de Landunvez. A l'arrivée, André Talarmin et quelques amis lui réservent un accueil chaleureux. Normalement le long de son parcours, il devrait s'arrêter sur les sites où seront organisées des collectes "Don du Sang".

contacts : joelle.elegoet@wanadoo.fr & pascal.gouzien@orange.fr (le webmaster)